La Commission Enseignement

La commission

La commission enseignement, ou ComEns pour les intimes, est chargée de la réflexion et de l’action de l’AGL dans le domaine de l’enseignement. Elle s’occupe de thématiques diverses telles que l’aide à la réussite, la pédagogie, les évaluations, l’esprit critique dans les cours, etc.

La ComEns est présidée par une président·e de commission. Le Vice-Président Enseignement de l’AGL fait le lien entre la ComEns et le Comité.

L’AGL est par ailleurs représentée dans plusieurs instances universitaires chargées des questions d’enseignement : au Conseil académique (Cac), qui s’occupe des grandes orientations de recherche et d’enseignement, au Conseil de l’enseignement et de la formation (CEFo), qui s’occupe spécifiquement d’enseignement, et encore dans d’autres groupes de travail et commissions qui s’occupent de sujets bien précis (ex : locaux d’étude, esprit critique et citoyen).

 

Les projets de la Commission Enseignement

Les projets en commission enseignement sont très nombreux et varient en fonction des priorités de l’AGL et de l’actualité. Citons notamment :

    • Aide à la réussite : l’AGL favorise l’aide à la réussite, notamment le tutorat, parce qu’elle permet à tout le monde de rattraper ses lacunes, de s’améliorer et de réussir son parcours quelle que soient ses origines.
    • Esprit critique et citoyen : l’AGL s’est toujours efforcée de favoriser l’esprit critique et citoyen dans la formation universitaire. Auparavant, nous travaillions beaucoup sur les cours méta-métis, désormais, nous œuvrons principalement pour instaurer un cours interdisciplinaire sur les enjeux sociétaux du XXIe siècle. Nous tâchons également de favoriser l’esprit critique au sein de tous les cours.
    • Droits et devoirs : le Règlement général des études et des examens (RGEE) contient un grand nombre de droits et devoirs pour les étudiant·e·s, surtout en période d’examen. Il faut toujours s’efforcer que ce règlement soit le plus favorable possible aux étudiant·e·s. L’AGL dispose par ailleurs s’un service de recours juridique en cas de problème avec l’UCL.
    • Qualité des cours et pédagogie : les professeur·e·s ne sont pas formé·e·s à la pédagogie et sont uniquement sélectionné·e·s sur base de la qualité de leur recherche. La qualité des cours est ainsi très variable. Nous travaillons, entre autres choses, pour que la pédagogie soit plus active et participative.
    • Supports de cours : la qualité des supports de cours est une condition sine qua non à une bonne formation, nous militons pour que chaque professeur·e dispose de supports de cours complets et accessibles à tou·te·s les étudiant·e·s.
    • Mais aussi, il existe des projets pour les cours de langues, l’accès à toutes les mineures, la sélection à l’entrée, la marchandisation et la privatisation de l’enseignement supérieur, l’agrégation et la formation initiale des enseignants, la disponibilité de locaux d’étude en période d’examens, etc.

Participation & contacts

Si les questions d’enseignement t’intéressent, si tu veux donner ton avis sur ces thématiques, t’investir dans des projets ou proposer de nouvelles idées, ou si tout simplement tu souhaites avoir plus d’informations, contacte :

- Président de Commission : Julien Sébert

- Vice-Président Enseignement : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.">François-Xavier Lievens

Pas d’inquiétude, participer aux travaux de la commission ne prend pas beaucoup de temps et se fait sur base volontaire : les étudiant·e·s y mettent le temps qu’ils désirent et participent aux projets qui les motivent. Et pour rappel, toutes les réunions sont ouvertes à toutes et tous !

 

Actualités relatives à l'enseignement

Les projets en commission enseignement sont très nombreux et varient en fonction des priorités de l’AGL et de l’actualité. Citons notamment :

Aide à la réussite : l’AGL favorise l’aide à la réussite, notamment le tutorat, parce qu’elle permet à tout le monde de rattraper ses lacunes, de s’améliorer et de réussir son parcours quelle que soient ses origines.

Esprit critique et citoyen : l’AGL s’est toujours efforcée de favoriser l’esprit critique et citoyen dans la formation universitaire. Auparavant, nous travaillions beaucoup sur les cours méta-métis, désormais, nous œuvrons principalement pour instaurer un cours interdisciplinaire sur les enjeux sociétaux du XXIe siècle. Nous tâchons également de favoriser l’esprit critique au sein de tous les cours.

Droits et devoirs : le Règlement général des études et des examens (RGEE) contient un grand nombre de droits et devoirs pour les étudiant.e.s, surtout en période d’examen. Il faut toujours s’efforcer que ce règlement soit le plus favorable possible aux étudiant.e.s. L’AGL dispose par ailleurs s’un service de recours juridique en cas de problème avec l’UCL.

Qualité des cours et pédagogie : les professeur.e.s ne sont pas formé.e.s à la pédagogie et sont uniquement sélectionné.e.s sur base de la qualité de leur recherche. La qualité des cours est ainsi très variable. Nous travaillons, entre autres choses, pour que la pédagogie soit plus active et participative.

Supports de cours : la qualité des supports de cours est une condition sine qua non à une bonne formation, nous militons pour que chaque professeur.e dispose de supports de cours complets et accessibles à tou.te.s les étudiant.e.s.

Mais aussi, il existe des projets pour les cours de langues, l’accès à toutes les mineures, la sélection à l’entrée, la marchandisation et la privatisation de l’enseignement supérieur, l’agrégation et la formation initiale des enseignants, la disponibilité de locaux d’étude en période d’examens, etc.

Chroniques d'une récurrence étudiante

Dans nos archives, nous sommes retombés sur cet article écrit en 2006 par Christophe Derenne (président AGL 1991-92) à propos des cours méta-métis. Comme quoi, certains enjeux n'ont pas vraiment changés en 20 ans... Bonne lecture !

Soyons critiques !

Ça y est, la campagne esprit critique et citoyen est lancée ! Cette année, l'AGL affirme haut et fort « Ayons les idées claires, soyons critiques ; ayons l'esprit ouvert ; soyons les acteurs du monde de demain ! ». Au travers de cette campagne, l'AGL souligne l'importance d'une formation universitaire critique et citoyenne et avance des pistes concrètes pour la développer.

 

Elle repose sur à une constat objectif : l'Université a un rôle qu'elle ne remplit pas, celui de former les étudiants à cet esprit critique et citoyen. Nous vivons dans un monde en transition, traversé par de multiple crises, économique, sociale, écologique, démocratique, ... . La société nourrit des attentes pour nous étudiants et s’attend à ce que notre éducation nous amène à nous positionner, comprendre et agir de façon éclairée. Il nous faut pouvoir les assumer et dès lors disposer des outils nous permettant de comprendre cette société, analyser ses enjeux de manière critique et de s’y engager. La formation universitaire doit œuvrer à cela. Force est de reconnaitre que l’'Université ne nous prépare pas au monde de demain, malgré l'excellente formation technique et disciplinaire qu'elle dispense.

 

C'est pourquoi l'AGL a souhaité réfléchir à des solutions visant à développer la dimension critique et citoyenne de la formation universitaire.

   

  • Dimension critique : c’est l’idée de prendre du recul par rapport au discours, idées reçues, que ce soit par les médias, les amis, les professeurs en auditoires, à critiquer « l'acquis » pour se positionner par rapport à celui-ci.

  • Dimension citoyenne : c’est l’idée que l’étudiant doive disposer des bases de connaissance générale pour pouvoir comprendre la société dans laquelle il vit, pour pouvoir l’analyser au travers de ses crises, de ses grands enjeux.

Parmi elles, et sans doute la plus indispensables, l'AGL plaide pour la création d'un cours cours d’analyse des enjeux et des crises du XXI e siècle, intégré à tous les programmes de cours, qui permettra de nous éveiller nous, étudiants, aux grandes crises, de les comprendre pour pouvoir relever les défis que le siècle nous lance !

Si tu veux plus d'info, rendez-vous ici ! N'hésite pas à y signer le manifeste pour une Université critique et citoyenne.

Enquête sur les savoirs critiques en BAC 1

Former les étudiants à être des acteurs critiques de la société du 21e siècle est une priorité de longue date de l'AGL, et une nécessité pour notre société. Cette année, il nous a paru important d'objectiver l'état des connaissances citoyennes des étudiants.

1392 étudiant·e·s de BAC1 ont donc répondu à notre enquête. Après un important travail d'analyse, nous pouvons aujourd'hui vous en communiquer les résultats. Ils sont interpellants :

  • 45% des étudiant·e·s sondé·e·s pensent que les inégalités sociales n’ont pas augmenté en Belgique depuis les années 1980, alors que celles-ci ont bien cru au cours des dernières décennies.
  • 28% des étudiant·e·s sondé·e·s pensent que le mode de vie des Belges serait soutenable s'il était généralisé à l'échelle planétaire
  • 47,6% des étudiant·e·s sondé·e·s pensent que l’immigration a un impact économique globalement négatif.

Le constat est là, il convient maintenant de se pencher sur les solutions. Le secondaire a évidemment un rôle important à jouer, mais permettre aux étudiants de comprendre la société du 21e siècle fait également partie des missions centrales de l'université. Trop peu de cursus sont aujourd'hui adaptés aux enjeux de notre époque, ce constat doit changer. Une ‪toute autre université est possible.

L'enquête complète est disponible via ce lien !

Ayons les idées claires... Soyons critiques !

Notre monde est en crise

Nous vivons dans un monde en crises : hausse du chômage et récession, explosion des inégalités sociales et de la précarité, bouleversement de notre écosystème et épuisement des ressources de la planète, perte de confiance dans le système démocratique et augmentation des intolérances. De 2010 à 2013, le nombre des personnes détenant autant de richesses que la moitié la plus pauvre de la population mondiale s’est réduite de 78 à 67. En 2014, nous avons mis 240 jours pour consommer toutes les ressources que la Terre peut produire en 365 jours. L’Humanité vit à crédit.

Nous avons une responsabilité sociétale et voulons l’assumer !

La société nourrit des attentes pour nous étudiants et s’attend à ce que notre éducation nous amène à nous positionner, analyser, comprendre et agir de façon éclairée. De notre côté, acteurs de la jeunesse, nous avons des attentes pour notre société en transition, et la volonté de nous y impliquer. Il nous faut pouvoir les assumer.
Il nous faut dès lors disposer des outils nous permettant de comprendre cette société, et de s’y engager. La formation universitaire doit oeuvrer à cela. Ce qui nous est enseigné actuellement façonne la pensée des acteurs de la société de demain, et orientera les changements futurs.
Notre éducation est un enjeu sociétal.

Que peut faire l’UCL ?

Des initatives peuvent être prises stimuler notre esprit critique et développer nos connaissances citoyennes. Il nous faut connecter les différentes disciplines enseignées à l’UCL et les faire dialoguer, au sein de nos formations, pour développer des réflexions innovantes au travers de la rencontre entre différentes réalités. Il nous faut au sein de chaque discipline être introduit aux différents courants qui le traversent, pour explorer les alternatives et pouvoir les expérimenter. Surtout, il nous faut tous, au terme de notre parcours d’étude, maitriser une compréhension citoyenne de la société qui nous entoure, les crises qui la traversent.

Que veulent les étudiants ?

  • Développer et institutionnaliser les cours méta-métis
  • Stimuler l’esprit critique dans chaque cours
  • Développer une pédagogie interactive rendant l’étudiant actif de son apprentissage
  • Créer un cours analysant les enjeux de la société du 21e siècle, ses crises, ses transformations ; en l’intégrant dans tous les programmes de cours de bachelier.

Le manifeste

→ Toi aussi, tu veux signer le manifeste et ainsi marquer ton accord au projet ? Rien de plus simple, clique ici !

 

Contact

Tu veux en savoir plus ? Tu veux faire entendre ta voix et changer les choses ?
Contacte-nous par mail :

  • Concernant l’AGL en général : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. !
  • Pour la campagne esprit critique : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. !
  • Responsables campagne : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Sous-catégories