Actualités

Pourquoi voter à l'élection du recteur ?

Tout simplement pour ne pas laisser les autres décider pour nous ! Ne laissons pas aux professeurs ou au personnel plus généralement, la mainmise sur une décision qui peut influencer notre vie quotidienne à l'UCL pour les prochaines années (recrutement des profs, orientation globale des cursus...). Le suffrage universel pondéré (que nous continuons à dénoncer dans sa forme actuelle) donne une certaine légitimité au vainqueur mais surtout, cela lui donne une responsabilité certaine : dans la mesure où toutes les composantes de l'université auront contribué à son élection, le prochain recteur devra prendre en compte chacune d'elle durant son mandat. Même si certains ont parfois du mal à l'admettre, lorsqu'on est étudiant, on est adulte et on est capable de réfléchir à la personnalité qui pilotera l'UCL durant cinq ans. Et le fait que nous n'y passions que quelques années n'est pas un argument : si les individus changent, les enjeux restent -comme dans n'importe quelle élection d'ailleurs- ! Ceci dit, c'est important que les étudiants s'informent et ne votent pas « au pif ». Et puis voter, c'est tout avant tout un acte citoyen ! Même s'il est minime, utilisons notre pouvoir d'action au maximum et montrons que nous ne sommes pas seulement à l'université pour ingurgiter de la matière !"

 Par Ysaline Geels