Actualités

Newsletter du 09/09/15 : la problématique des délibérations de septembre 2015

Décret Marcourt, crédits validés, ajournement...
Tu n'y comprends plus rien ? Cette newsletter du 09 septembre 2015 est faite pour toi : elle contient probablement les réponses aux questions que tu te poses encore !

Je suis ajourné, qu’est-ce que cela implique ?

Le terme « ajourné » est propre au décret Bologne et n’est plus pertinent dans le cadre du décret Paysage (aussi appelé « décret Marcourt »). Il en résulte certaines confusions.

En effet, dès l’année académique 2015-2016, le concept "d'années" disparait. On parle désormais de cycle : généralement, le premier cycle est composé de 180 crédits, le deuxième cycle est composé de 120 crédits. Lors des prochaines proclamations, on ne parlera donc plus de réussite ou d'échec d'année, on proclamera simplement le nombre de crédits validés par chaque étudiant.

Cette année, seuls les étudiants qui ont validé l'ensemble des crédits de leur programme annuel ont été proclamés comme ayant "réussi". Pour ceux qui ont été ajournés, étant donné que les années n'existent plus, cela ne signifie pas qu'ils doivent recommencer leur année. Cela signifie simplement qu'ils n'ont pas acquis l'ensemble des crédits qui composent leur programme annuel.

 

Je n’ai pas validé l’ensemble des crédits de mon année, qu’est-ce que cela implique ?

Tout dépend de l'année dans laquelle tu te trouvais lors de la session de septembre :

BAC 1

Tu as validé 45 crédits ou plus : Tu es « admis à poursuivre ». Cela signifie que tu as le droit de t’inscrire aux crédits qui constituent la suite de ton programme tout en représentant les cours auxquels tu as échoué cette année.

Tu as validé entre 30 et 45 crédits : Tu restes en BAC1, mais tu peux demander l’autorisation au jury d’anticiper certains cours de la suite du programme.

Tu as validé moins de 30 crédits : Tu dois représenter l’ensemble des crédits de BAC1 que tu n’as pas acquis sans pouvoir t’inscrire aux cours de la suite du programme.

BAC 2

Peu importe le nombre de crédits acquis, tu peux t’inscrire aux cours de la suite du programme tout en représentant les cours auxquels tu as échoué cette année.

BAC 3

Tu as raté 15 crédits ou moins : Tu as le droit de t’inscrire au deuxième cycle tout en représentant les cours auxquels tu as échoué cette année. Tu devras payer des frais d’inscription supplémentaires de 247€.

Tu as raté plus de 15 crédits mais acquis 150 crédits : Tu peux demander l’autorisation d’anticiper certains cours du deuxième cycle. Tu devras payer des frais d’inscription supplémentaires par cours.

MASTER 1

Peu importe le nombre de crédits acquis, tu peux t’inscrire aux cours de la suite du programme tout en représentant les cours auxquels tu as échoué cette année.

 

Quelques remarques générales...

Dans l’ensemble des cas prévus ci-dessus :

  • Une année doit comporter au minimum 60 crédits (sauf exceptions) et ne peut être composée que de maximum 75 crédits (sauf exceptions).
  • Certains cours sont des pré-requis. Tant qu'ils ne sont pas réussis, tu ne peux pas t'inscrire à d'autres cours (ex: tu ne peux pas t'inscrire au cours de "math avancé"' tant que tu n'as pas réussi le cours de "introduction aux maths").
  • Le jury restreint pourrait considérer que ton année est trop chargée et refuser ton inscription à certains cours.

Mais attention, dans tous les cas, pour pouvoir s’inscrire, il faut être finançable. Un étudiant qui a raté plusieurs années et n’a pas acquis assez de crédits peut être considéré comme non finançable et voir son inscription refusée. Tu as été ajourné plusieurs fois et tu te demandes si tu es finançable ? Suis la procédure classique d’inscription et attend la décision du service des inscriptions.

Ton inscription a été refusée ? Plusieurs recours sont envisageables. Tu dois d’abord introduire une demande de dérogation auprès de ta faculté.

À l’attention des étudiants en médecine : en cas de refus de votre inscription par le service des inscriptions, vous pouvez introduire une demande de dérogation auprès de votre faculté même au-delà du 11 septembre.